citoyen lambda

carnet de route

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

LES MOTSpoésie & poètespoèmes approximatifs › cris automatiques

écrits presque automatiques

Fil des billets

mardi 30 novembre 2010

(sans titre)

bois & charbons
     eaux & forêts
          phares & balises

il me faut habiter deux maisons,  
avoir toujours besoin de quelqu'un pour être seul

lundi 31 mai 2010

questions de la nuit

Peut-on donner une âme aux objets et faire d'un échafaudage un poème ? 

mercredi 5 mai 2010

(sans titre)

de courage il n'avait point besoin 
- il en aurait fait mauvais usage -
mais la clarté, 
comme elle manquait

vendredi 19 mars 2010

(sans titre)

m'arrachant des conifères
et de ces baisers comme jets de pierre
qu'elle était fausse la lumière
l'oie cœur défigurée

mercredi 17 mars 2010

é

é parpillée
l'é ventoile de mer
é m-mer-veillée
é tendue sur le sable chaud
é mettre n'est pas à l'ordre du jour

(tendue elle revêt son masque d'océan pillé par les vents)

comme un fossile

le silence doit s'accorder
au silence des fossiles des amours

comme me manque l'aube compulsive !

jeudi 11 février 2010

restons stoïques

c6.jpg

samedi 16 janvier 2010

(sans titre)

j'aurai pu le blues chanter
dans une rizière délestée
mais encore je n'étais pas né
trop loin de Vladivostok l'été
nez-à-nez