citoyen lambda

carnet de route

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 30 mars 2010

L'adieu aux grands singes [militons]

C'était le titre d'un projet de morceau des Beaux Bizarres, qui ne verra certainement pas le jour.
C'est aussi une vidéo de Greenpeace UK qui mérite d'être vue.

Lire la suite...

lundi 29 mars 2010

Le chien rachidien

Image_20.png
Rue 89 consacre un article sur le sous-titrage pour les sourds. Dans certains cas (comme les exemples cités et ci-dessus), on peut se demander si ce sous-titrage n'est pas une aubaine : un cours et une initiation au jeu de base du surréalisme. Je vais peut-être m'acheter une télé, au final...

dimanche 14 mars 2010

Virtuel ou réel ?

Un article pas inintéressant, sur l'impact des réseaux dits sociaux dans notre vie quotidienne.

lundi 8 mars 2010

autoportrait

cl_1.jpg Humeur de déserteur ce jour... By Proxy...

samedi 6 mars 2010

Hommage à l'esperluette

esperluette.gif Quel dommage de se faire appeler "et commercial" quand on a un si joli nom !

mercredi 3 février 2010

(dans ta) Face de bouc

facedebouque.gif L'invasion de ces petites icônes commence à m'énerver au plus haut point. Réseaux sociaux, dit-on, pour qualifier ces sites (touitteur, face de bouque et autres viadeo) : quelle étrange dénomination (réseau aurait suffit)... Ce n'est pas tout de connecter des neurones et de partager des données (ce terme est préférable à information), de se noyer sous les données qu'on ne prend même plus le temps de lire et d'assimiler. Quid de l'expérience sensorielle de la rencontre, de l'échange, du face-à-face ? Et les phéromones alors ?

jeudi 10 décembre 2009

Devoir de mémoire

Lu sur Rue 89 un article très intéressant sur les "indigènes" d'Indochine amenés en France en 1939 pour servir de main d'œuvre bon marché. On leur doit, entre autre, le riz de Camargue (qui existait avant mais surtout à vocation anti-sel ou pour préparer les terres) ...

dimanche 29 novembre 2009

L'amour, la solitude (André Comte-Sponville)

Dans ce livre d'entretiens, publié pour la première fois en 1992, André Comte-Sponville nous invite à réfléchir sur l'amour, la solitude (bien sûr), le désespoir, la sexualité... Une rencontre riche et passionnante.

L'amour n'est pas le contraire de la solitude : c'est la solitude partagée, habitée, illuminée - et assombrie parfois - par la solitude de l'autre. L'amour est solitude, toujours, non que toute solitude soit aimante, tant s'en faut, mais parce que tout amour est solitaire. Personne ne peut aimer à notre place, ni en nous, ni comme nous. Ce désert, autour de soi ou de l'objet aimé, c'est l'amour même.

lundi 2 novembre 2009

Aujourd'hui, je suis tous les cimetières...

... et toutes les tombes.

citoyenlambda_T_00177jpg.jpg

vendredi 30 octobre 2009

Brêve

Le lieu était propice au fait divers, au crime passionnel, à l'incident voyageur. Pourtant, il ne s'est rien passé ce jour là, rien à raconter de mon nombril, à part peut-être le cœur, fendu en deux, et le silence glacial du quai de la gare.