citoyen lambda

carnet de route

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

418

Les concerts de l'été, par l'INA

Toujours trouvé sur Rue89 (mon dealer d'infos du moment), cette initiative de l'INA, qui présente quelques concerts mémorables de la télévision française.

Ainsi, nous pouvons voir The Four Tops, aux studios de Joinville, The Moody Blues à l'Olympia (partie 1 et partie 2), Aretha Franklin (à l'Olympia toujours) et Pink Flyod à Saint Tropez (partie 1 et partie 2). Bref, de quoi occuper ses soirées en musique...

417

JE SUIS PARTOUT, LES DERNIERS JOURS DE NICOLAS SARKOZY - Un roman VISIONNAIRE de Jean-Jacques Reboux

Découvert sur Rue89, cette annonce pour Je suis partout; les derniers jours de Nicolas Sarkozy... Pas lu le livre mais le blog (du livre) vaut le détour : http://jesuispartout2010.blogspot.com/

416

Flou de toi (Gilles Gabriel)

C'est l'été... L'occasion de revoir et réentendre les chansons incontournables...

405

BHL ce "grand nigaud"

Le Monde Diplomatique a eu la bonne idée de publier dans sa rubrique Archives un article de Pierre Rimbert, initialement paru dans son édition de janvier 2010, sur l' "imposture" Bernard Henri Levy. Rien de bien flagrant mais ça fait toujours plaisir de lire des critiques intelligentes de ce grand nigaud et de son incapacité à saisir correctement un fait ou une idée (Perry Anderson). C'est ici que ça se lit...

404

I Wanna Be Your Dog (Blue Little Toe v/s El Barbarian)

Découverts à Rennes, au festival Les Tombées de la Nuit. Derrière El Barbarian, on trouve Général Alcazar, le génial chanteur-musicien-poète de Sète. Associé à Blue Little Toe, ils reprennent des standards, que des bons titres, dans des "cover" pleines de fraicheur, d'originalité et d'une certaine forme de magie hypnotique : la magie de la musique sans prise de tête, pour le plaisir, le nôtre surtout.


Wanna be your dog cover

blue little toe  | MySpace Vidéo

El Barbarian and blue little toe Minnie the moocher cover

blue little toe  | MySpace Vidéo

406

Tous sont frappés, même l'auteur d' "Ils ne mouraient pas tous"...

Marie Pezé, psychologue et créatrice de la première consultation sur la souffrance au travail, a été licenciée par son employeur, le Centre d'accueil et de soins hospitaliers (Cash) de Nanterre. C'est Rue89 qui nous en informe ; à lire ici. En pleine période d'interrogations autour de la souffrance au travail, on ne peut que s'interroger sur le symbole de ce licenciement, sous couvert de raisons budgétaires et économiques. Je vous laisse juge. Vous pouvez en profiter aussi pour lire ou relire les articles de Rue89 consacrés au lire de Marie Pezé.

Foot-boue

Toujours grâce à Libé, je suis tombé sur ce sport improbable de football dans la boue. Visiblement, une invention écossaise ; ils sont très friands de trucs à la boue (à se demander pourquoi). Cela m'a bien amusé, même si je n'ai pas particulièrement d'attirance pour les jeux de boue ! Peut-être le nom des équipes ? Ou ces belles perruques...

en bonus, le site officiel de la "fédération"

402

ben oui, il est là !

pMG_5615.jpg

Le royal excelsior de Mouscron

J'ai depuis quelques années beaucoup d'affection pour la ville de Mouscron. Aussi, mon coeur a fait boum boum en lisant cet article du Monde, sur la vie et la mort du club de football de la ville...

400

Les chèques de Mémé Liliane : l'affaire Woerth - Bettencourt résumée en quelques lignes

Pour tout comprendre sur l'affaire de l'été, Libé nous signale deux "parodies" plutôt drôles et sympathiques, surtout pour une rentrée.
L'excellent Mozinor, pour commencer :


Les Cheques de Mémé Liliane
envoyé par mozinor. - Cliquez pour voir plus de vidéos marrantes.



Enfin, le site Slate.fr a résumé toute l'histoire dans une fausse page Facebook, mais on s'y croirait (et on comprend tout) : c'est ici.

415

Le mal est irrémédiable

A ce moment là, j'ai du comprendre pour la première fois que le mal est irrémédiable et qu'il est impossible de réparer un tort quoi que l'on fasse ensuite. Le seul remède est de ne pas en commettre et ne pas en commettre est en ce monde l'oeuvre la plus ardue et secrète.

Erri de Luca, Pas ici, pas maintenant

414

Neige à Belle Île

pMG_6671.jpg

"Parler c'est parcourir un fil. Ecrire c'est au contraire le posséder, le démêler".

Erri de Luca, Pas ici, pas Maintenant

412

La mère

Enfant, je voyais en toi toutes tes années, la vie se déroulait en un jour, mourait avec le sommeil et renaissait au réveil. Au cours de la journée tous les âges passaient sur ton visage, aucun ne s'y arrêtait une heure. Tu étais l'immuable, tu naissais le matin, mourais le soir, apparaissais et disparaissais pas la même porte, introduisant la clarté du matin et la remportant derrière toi le soir, laissant un petit rais de lumière sous la porte qui fermait mal. Tous les âges en un jour : ce doit être difficile d'être regardé de façon si erronée par un fils sans jamais le savoir.

extrait de Pas ici, pas maintenant, d'Erri de Luca.

394

Devoirs de vacances

Non

Non

393

Devoirs de vacances

iggy

iggy

392

Devoirs de vacances

monde moderne

monde moderne

391

Devoirs de vacances

dgm

dgm

390

Devoirs de vacances

tv-eyes

tv-eyes

389

Devoirs de vacances

clz017.jpg




















(Andolo)



Baiser au front - c'est effacer l'ennui.
Je baise au front.

Baiser les yeux - c'est tuer l'insomnie.
Je baise les yeux.

Baiser les lèvres - c'est donner à boire.
Je baise les lèvres.

Baiser au front - c'est effacer la mémoire.
Je baise au front.

Marina Tsvétaïéva

388

Devoirs de vacances

chill

chill

387

Devoirs de vacances

d'accord

d'accord

398

"Devenez, dès aujourd'hui des ombres." (Maurice Chappaz)

iMG7532.JPG

Devoirs de vacances

élections

élections

"...mais dans quel monde on est, dans quel monde on est !" (Xavier Bertrand)

Et oui, dans quel monde on est ! Merci au truculent Xavier Bertrand pour cette belle déclaration dans son exercice de défense de son collègue W... (trop compliqué à écrire ce nom). Ah oui, dans quel monde on est, dans quel monde on vit ! On ne peut même plus partir en vacances tranquille, voilà que tout s'agite et tous s'énervent...

Ceci dit, entendre dans la bouche de "responsables" politiques, qui plus est de droite, une dénonciation de méthodes fascistes (Xavier Bertrand, imité par l'inénarrable Nadine Morano qui a rajouté dans sa dénonciation indignée la collusion politico-médiatico-trotskyste - ouarf ! ), une presse des années 30 (Estrosi, le motodidacte comme l'appelle le Canard), c'est assez rigolo, non ?

Savent-ils seulement de quoi ils parlent ? Eux qui appartiennent à un gouvernement dont l'un des horizons est la remise en cause du programme du Conseil National de la Résistance (C.N.R.), programme qui entendait - entre autre - garantir une presse libre... Presse "libre", un thème pourtant très cher à ce gouvernement ; l'actualité récente est là pour nous le rappeler même si, après tout, on s'en fout quand même un peu du limogeage des "humoristes" de France Inter ou de la tentative d'intervention du petit Président dans l'actionnariat du journal du Monde...

Dans quel monde on est ! Ce qui inquiétant dans cette histoire, c'est aussi la collusion et la confusion (entretenue) entre "média", "presse" et l'internet. Et c'est toujours l'irrésistible Nadine Morano qui s'y colle. Faire semblant de ne voir en Médiapart qu'un site internet, et non un média, au même titre que les vendeurs de papier, avec leurs rares qualités et leurs gros défauts - mais là n'est pas le débat -, c'est une offensive de plus vers l'internet, totalement incompris de ces gens là. Si cela ne se termine pas par une n-ième loi visant à "brider" et "museler" l'expression sur le net, on aura du bol...

Dans quel monde on est ! Les riches ne peuvent même plus faire leurs affaires de riches sans que cela soit exposé sur la voie publique... Ce qui est intéressant à noter, dans cette histoire Bettancourt / Woerth (j'y suis arrivé !), ce sont les sommes... Tout semble hors proportion... 40 millions par là, un petit milliard par ici, 150000 euros de salaire, 50000 euros à retirer chaque semaine en liquide pour les petits "achats", j'en passe et des meilleures...

Dans quel monde on est ! Ben à vrai dire, je ne sais pas... Pas dans le mien en tout cas, c'est sûr...

(pendant ce temps là, parait que le vautour de France est en lice et que François Bêêêêê-rou est content : y'aura de l'orange à la finale de la coupe du monde !).

385

Devoirs de vacances

animal sauvage

animal sauvage des Pyrénées

Rêverie dans le jardin du Luxembourg (Richard Aldington)

reverie_luxembourg Richard Aldington est davantage connu comme romancier (La mort d'un héros ou Tous les hommes sont des ennemis). Il fût aussi poète (entre autre) et c'est à lui que l'on doit cette Rêverie dans le jardin du Luxembourg, songe d'une histoire d'amour, publiée en 1930 et rééditée en France chez Actes Sud, en 1986, dans une édition bilingue fort à propos (il semblerait d'ailleurs qu'on ne trouve plus cet opuscule).

C'est un texte assez envoûtant, comme peut l'être le printemps à Paris et les premiers beaux jours de flânerie dans un jardin (Luxembourg ou autre). J'ai beaucoup aimé l'intrigue et cette femme. Je crois m'être laissé aller à rêver de la rencontrer à mon tour... Pourtant, je n'étais pas au Jardin du Luxembourg...

384

Devoirs de vacances

sans titre

sans titre

Ainsi parlait Zarathoustra - L'enfant au miroir (Friedrich Nietzsche)

Il y a bien un lac en moi, un lac solitaire qui se suffit à lui-même ; mais le torrent de mon amour l'entraîne avec lui vers la plaine — jusqu'à la mer !

395

Le causse Mejean

Premier coup de coeur de ces vacances : le Causse Méjean... Comme une grande île posée sur la terre. Une île calme et majestueuse, un peu sauvage, presque déserte... Je suis tombé raide dingue de ces paysages, incluant les vallées qui le bordent (Gorges du Tarn, de la Jonte et vallée du Tarnon). J'aurai certainement l'occasion d'en reparler, quand je n'aurai plus que mes souvenirs au retour à Paris. En attendant, vous pouvez déjà vous faire une petite idée de cette région majestueuse, en cliquant ici par exemple.

Devoirs de vacances

sans titre

- "Mon père, priez pour moi ; je ne peux plus me souvenir, il fait trop chaud."
- "Mon fils, répondit aussitôt l'apparition, voilà bien longtemps que j'ai trop chaud pour prier."

(Nicolas Bouvier)

sans titre

382

Devoirs de vacances

humanités

Cette fresque se trouve (se trouvait ?) dans le hall d'entrée du siège du P.C.F., à Colonel Fabien...

humanités

381

Devoirs de vacances

clz003

Ces pierres appartiennent à une petite chapelle abandonnée (après avoir visiblement servie d'étable ou d'abri pour les bêtes). Pierres lissées, caressées, polies par le vent...

la pierre aimée du vent

380

Devoirs de vacances

clz002

A la lisière de la forêt, - les fleurs de rêve tintent, éclatent, éclairent, - la fille à lèvre d'orange, les genoux croisés dans le clair déluge qui sourd des prés, nudité qu'ombrent, traversent et habillent les arcs-en-ciel, la flore, la mer.
(Arthur Rimbaud)

fleurs de rêve

379

Devoirs de vacances

clz011.jpg

(photo : Kenneth Garret)

Comme dans un rêve...

378

Devoirs de vacances

affiches

affiches

377

Devoirs de vacances

mécontent

mécontent

376

Devoirs de vacances

Les étangs du Carlit
A plus de 2000 m d'altitude, dans le mystérieux Capcir, se cachent 11 petits étangs (ou 13 même) magnifiques, qui invitent à la sérénité. Un bien belle balade à faire si vous passez dans le coin.

paradis

paradis

375

Devoirs de vacances

Les étangs du Carlit
A plus de 2000 m d'altitude, dans le mystérieux Capcir, se cachent 11 petits étangs (ou 13 même) magnifiques, qui invitent à la sérénité. Un bien belle balade à faire si vous passez dans le coin.

paradise

paradise

374

Devoirs de vacances

Les étangs du Carlit
A plus de 2000 m d'altitude, dans le mystérieux Capcir, se cachent 11 petits étangs (ou 13 même) magnifiques, qui invitent à la sérénité. Un bien belle balade à faire si vous passez dans le coin.

paradis

paradis

373

Tezeta (Mahmoud Ahmed)

Le passé est derrière moi
le souvenir s'appuie sur aujourd'hui
demain, il sera encore là, toujours ravivé
On m'a dit que le souvenir est le bateau de la pensée
C'est aussi le bateau de l'anxiété
Et moi, je suis le port où accoste ce bateau
Que l'amour serait éphémère si le souvenir ne perdurait pas

370

Les moissons du ciel (Terrence Malick)

moissonsciel.jpg Un de ces films où il est difficile de gloser... C'est un film à voir, tout simplement. Les images sont merveilleuses, la lumière "magique", les paysages et la nature sublimes, comme souvent avec Terrence Malick. En sortant, j'ai pensé à Thoreau, à la place de l'homme dans la nature - sa juste place ? En tout cas, c'est un film très américain, et donc biblique. C'est un peu le paradis (le paradis perdu), corrompu par les passions et la nature humaine, l'appât du gain, le progrès technique...

En tout cas, c'est bien la nature qui joue le rôle principal et essentiel de ce film. Les champs de blés, filmés à toute les saisons, habités d'animaux que Malick filme en gros plan, juste avant que ne commence la moisson, qui vient perturber l'ordre des choses... jusqu'à l'Apocalypse (l'invasion des sauterelles).

moissonsciel2.jpg

371

Image de guerre en Afghanistan

sinyakov_afghan.jpg

372

Hey it's ok (Lilly Wood & The Prick)

Et encore merci à La Session Live de Libé. Un duo français plutôt sympathique, et une session fraiche et agréable à regarder et écouter ici. A noter que les versions studio sont pas mal aussi ; vous pouvez les découvrir sur le LeurEspace du groupe.

369

Lumières végétales du Brésil (Michèle Maurin)

michellemaurin.jpg Signalées par Le Monde, ces photos à la limite du mystère de Michèle Maurin, où le travail de tirage (argentique, avec virage) joue un rôle tout aussi important que le sujet et la prise de vue : c'est ici.

L'occasion de découvrir le travail séduisant de cette photographe sur son site.

366

interprétation(s)

interprétation

interprétation

365

césure(s)

césure

césure

368

La mère, le linge et le nuage

Pour vous remettre (?) de la défaite des bleus, quatre belles photos d'Afrique du Sud, réunies sous ce titre magnifique : La mère, le linge et le nuage...

L'appel du 18 juin

statuettes

statuettes

363

automnes

automnes

automnes

- page 2 de 9 -