m'arrachant des conifères
et de ces baisers comme jets de pierre
qu'elle était fausse la lumière
l'oie cœur défigurée