couleurguerre.gif
Plus qu'un récit sur les guerres de Tchétchénie (vu du côté russe), Arkadi Babtchenko dresse le tableau du délabrement total de l'armée russe et décrit, dans une langue plutôt "remarquable", le désespoir et le sacrifice d'une génération de jeunes russes. C'est très "noir", certes, mais c'est aussi très "fort".