facedebouque.gif L'invasion de ces petites icônes commence à m'énerver au plus haut point. Réseaux sociaux, dit-on, pour qualifier ces sites (touitteur, face de bouque et autres viadeo) : quelle étrange dénomination (réseau aurait suffit)... Ce n'est pas tout de connecter des neurones et de partager des données (ce terme est préférable à information), de se noyer sous les données qu'on ne prend même plus le temps de lire et d'assimiler. Quid de l'expérience sensorielle de la rencontre, de l'échange, du face-à-face ? Et les phéromones alors ?