Eternal_Sunshine.jpg Revu avec grand plaisir et émotion ce film de Michel Gondry, toujours sur ces mêmes thèmes qui me hantent : mémoire, souvenirs, amour. J'aime beaucoup cette fantaisie, imparfaite, sentimentale et intimiste et le choix du tube des Korgis, Everybody's Got to Learn Sometime (reprise par Beck) est une marque de goût !

et profitons en, pour perfectionner notre anglais, pour lire le poème d'Alexander Pope dont est tiré le titre du film : Eloisa to Abelard