tpsgrace.jpg A contrechant de la trilogie de Depardon ("Profils Paysans"), qui filme avec pudeur l'intimité d'un monde qui disparait, Dominique Marchais fait parler les paysans (anciens ou nouveaux, bios ou adeptes du productivisme - sans illusions), les agronomes, les biologistes, les romanciers. Mieux, il fait parler le(s) paysage(s) et la terre. Un film très intelligent qui, sans polémiques stériles (seule la terre est stérile et morte), sans jugements de valeurs, et avec une pédagogie simple et par l'exemple, pose la bonne question (où tous semblent se rejoindre) : y-a-t'il une réelle volonté politique de s'opposer aux lobbies de l'agro-alimentaire (évitons de parler du "système") et de préserver la richesse issue de l'agriculture, la richesse de la terre ?

  • plus d'infos et de ressources sur le site de la maison de production, Capricci
  • lire aussi l'article du Monde