mstuart.jpg Il ne t'aura pas échappé, lecteur curieux, ce terme de déserts lieux, à la fin de la citation de la lettre de Tsvétaïeva à Rilke. C'est d'abord Pasternak qui écrit à Tsvétaïeva :

En quoi réside le miracle ?
En ceci, qu'au monde vécut une jeune fille de dix-sept ans nommée 
Marie Stuart et qu'un jour d'octobre, à une fenêtre derrière laquelle 
les puritains hurlaient, elle écrivit en français un poème qui finissait ainsi :
"Car mon pis et mon mieux
Sont les plus déserts lieux."

Vous pouvez lire ici le poème de la jeune reine d'Ecosse.