... surtout quand il est compliqué ! Ca rassure, parce que sinon, on a plutôt l'impression qu'il rend bébête. Mais non : un article très intéressant (comme souvent) sur le blog d'Agnès Giard (le bien nommé Les 400 culs) nous fait un résumé de travaux récents en sciences cognitives, notamment ceux de Liza Zunshine. Une relation amoureuse développerait notre Q.I., particulièrement si c'est une relation à trois... A lire ici.