versari2.jpg Quel beau morceau ! Il figure sur le premier album de Versari, Jour après jour, publié en 2007. Mais j'aime surtout la version "dépouillée", qui est écoutable sur la page MySpace de Versari. Dépêchez-vous de l'écouter avant qu'elle ne disparaisse... Une simple guitare au très beau son clair, quelques arpèges, une voix simple sur un texte émouvant, et juste une seconde guitare (?) sur le refrain, comme une scie lointaine venant troubler la paisible mélancolie : un parfait déséquilibre, comme un tourment intérieur et secret, presque une déchirure. Le morceau de la semaine... Non ! du mois, du printemps...

si vous aimez Versari, vous pouvez vous procurer leur album sur le site du label T-Rec