moissonsciel.jpg Un de ces films où il est difficile de gloser... C'est un film à voir, tout simplement. Les images sont merveilleuses, la lumière "magique", les paysages et la nature sublimes, comme souvent avec Terrence Malick. En sortant, j'ai pensé à Thoreau, à la place de l'homme dans la nature - sa juste place ? En tout cas, c'est un film très américain, et donc biblique. C'est un peu le paradis (le paradis perdu), corrompu par les passions et la nature humaine, l'appât du gain, le progrès technique...

En tout cas, c'est bien la nature qui joue le rôle principal et essentiel de ce film. Les champs de blés, filmés à toute les saisons, habités d'animaux que Malick filme en gros plan, juste avant que ne commence la moisson, qui vient perturber l'ordre des choses... jusqu'à l'Apocalypse (l'invasion des sauterelles).

moissonsciel2.jpg