Un article bien intéressant (comme toujours) de Gil Pressnitzer, sur le site Esprits Nomades, consacré à Ossip Mandelstam. Je n'aurai pas dit mieux. Depuis ma découverte des Cahiers de Voronej, Mandelstam m'est un compagnon précieux.