wlewino.jpg C'est en lisant Le Tigre que j'ai fait connaissance (un peu) avec ce grand môssieur de quatre-vingt-six ans, plutôt poilant, qu'est Walter Lewino. Une vie sacrément bien remplie, pleine de fantaisie (après la guerre, où il fût combattant de la France Libre), surtout dans la presse. Il a travaillé partout (ou presque) et s'est fait - entre autre - une spécialité des jeux pour magazines. Pour le découvrir, vous pouvez bien sûr vous procurer le dernier n° du Tigre (ben oui, je fais de la réclame ! Ça me fait penser justement que Walter Lewino a publié un roman uniquement fait à partir de slogans et de réclames : L'Éclat et la blancheur, publié en 1967, que j'ai hâte de lire !) ou lire son blog, que j'ai commencé à parcourir et qui est une mine de joyeusetés ! Allez-y, vous ne serez pas déçu ! Et si vous avez peur de lire sa prose, rassurez-vous, il y a beaucoup d'images (anciennes) légendées par ses soins. Pour rester sur le terrain de l'actualité, vous pourrez admirer les terroristes islandais couvrant l'Europe de cendres, ou Les bourges de Neuilly répétant pour le Printemps de Bourges (sous le titre des anti-rappeuses), etc. Voilà en tout cas de la saine lecture pour les longues soirées d'hiver (qui sont revenues).

(...) je crois de moins en moins à la connaissance et à la formation, et de plus en plus à l'imaginaire.
Walter Lewino